Canon lance en 2012 le 6D comme modèle d’entrée de gamme de son portfolio d’appareils photo à capteur plein format (full frame sensor). À mesure que je me spécialise, j’attendais impatiemment de pouvoir me servir d’un full frame comme boîtier principal.

Pourquoi un full frame ?

Pour faire court, les appareils photo full frame délivrent généralement des images de meilleure qualité (surtout en situations de faible éclairage) et une gestion du bruit plus propre que ceux munis d’un petit capteur (crop sensor, comme le 7D que j’utilise actuellement). Chaque type d’appareil présente des avantages et répond mieux à certains types de photos. À mon avis, un full frame est un excellent choix pour des photographies de portraits et paysages.

Le Canon 6D

Maryus Bio Photography - Test du Canon 6D

Les full frame ont le principal défaut de coûter un bras. Canon marque un point avec son 6D relativement pas cher et permet aux enthousiastes sérieux d’accéder à des possibilités jusque là réservées aux professionnels. Au fait, si vous envisagez passer un jour au full frame, il serait sage de commencer à investir dans des objectifs compatibles (la gamme EF chez Canon).

Maryus Bio Photography - Test du Canon 6D

Le boîtier du 6D est léger et la prise en main est agréable. Il est comparable en taille au 7D et il est un peu plus grand qu’un Rebel. L’interface utilisateur est simple et intuitive (une des forces de Canon) et l’écran arrière fixe est très lumineux. Je pense que Canon devrait intégrer le joystick comme sur le 7D à tous ses modèles. Quand on s’est habitué à la facilité qu’il procure, il faut prévoir un petit temps de réadaptation pour profiter du 6D qui n’en dispose pas. Tous les réglages de base sont présents et les commandes sont clairement identifiées. Comme caractéristiques principales, le 6D produit des images de 20 mégapixels et est compatible avec les cartes SD. Il dispose également d’un GPS intégré pour enregistrer l’emplacement des prises de vues (intéressant pour les photos de paysages) et d’un module wifi pour commander l’appareil à distance à l’aide d’une application compatible (et spammer ses amis sur les réseaux sociaux).

Maryus Bio Photography - Test du Canon 6D

Le système d’autofocus est très basique avec ses seulement 11 points dont seul celui central est très sensible (cross type). Pour me faciliter la vie, j’utilise presque exclusivement le mode « ONE SHOT » pour l’autofocus avec le point central et je recadre ensuite pour la prise de vue. Ce n’est pas l’idéal pour de la photo d’action par exemple ou pour des sujets qui bougent relativement vite. D’ailleurs cette caméra n’est pas conçue pour ce genre d’images. Par contre, pour des portraits statiques à l’extérieur ou en studio, des photos de produits ou de paysages, difficile d’être déçu. Personnellement je m’intéresse aussi aux photos d’action et je compte sur le 7D pour trouver mon bonheur de ce côté.

Maryus Bio Photography - Test du Canon 6D

Quelques photos

Je me suis empressé de tester l’appareil lors des journées de conférences sur les technologies du web ConFoo 2015 auxquelles j’ai participé et pris des photos. La plupart des images ont été prises avec une lentille EF 24-105mm f/4. Pour certaines photos je me suis servi d’une 50mm f/1.4. J’ai également utilisé à l’occasion un flash externe monté sur l’appareil. Note: la valeur ISO des photos varie entre 400 et 2000 et je n’ai appliqué aucune correction liée à l’ISO en post-production. Et les images sont vraiment clean!

Pour voir d’autres photos de l’événement, rendez-vous sur Flickr. Je suis très satisfait de la qualité des images produites et j’ai hâte d’essayer le Canon 6D pour des photos de paysages.

J’aime moins :
– l’absence de joystick,
– le système d’autofocus (il est basique),
– l’utilisation de cartes SD plutôt que Compact Flash (juste une question de goût personnel).

J’apprécie :
– le capteur plein format,
– la qualité des images,
– l’interface utilisateur avec le module d’aide pour certaines fonctions,
– le GPS intégré.